Les différents types de course hors stade en France et leur record

Les courses sur route :

Le 5 km : Course ultra rapide où le coureur est au maximum de sa vitesse pendant toute la durée de l’épreuve. Les qualités de coureur à développer sont des qualités de vitesse et de tonicité au niveau du pied. La vélocité est également un point déterminant.

  • Record du monde femme sur piste : Tirunesh Dibaba (Ethiopie) à Oslo en 14 min 11 sec et 15 centièmes.
  • Record du monde homme sur piste : Kenenisa Bekele (Ethiopie) à Hengelo en 12 min 37 sec et 35 centièmes.

 

Le 10 km : Course rapide qui nécessite des qualités de vitesse mais aussi des qualités de résistance à l’effort. En forme, les athlètes expérimentés ont tendance à dire que le temps sur 10km sera le temps sur 5km multiplié par 2 auquel on ajoute 30 sec.

  • Record du monde femme : Paula Radcliffe (Angleterre) à San Juan en 30 min et 21 sec.
  • Record du monde homme : Leonard Patrick Komon (Kenya) à Utrecht en 26 min et 44 sec.

 

Le semi-marathon : On aborde ici l’une des épreuves mythiques du running. 21 km et 100m à parcourir, pour tout le monde, c’est le passage d’un cap dans la course à pied. Dépassement de soi, résistance, douleurs, temps de course sont les ingrédients qui font de cette épreuve un test obligatoire vers le marathon.

  • Record du monde femme : Mary Jepkoisgey Keitany (Kenya) à Ras al Khaimah en 1 h 5 min et 50 sec.
  • Record du monde homme : Zerseney Tadesey (Erythrée) à Lisbonne en 58 min et 23 sec.

 

Le marathon : L’épreuve mythique de la course à pied. Elle est mythique à plusieurs niveaux, de part son histoire et de part son exigence. La légende de Phidippidès, messager grec, qui a annoncé la victoire sur la Perse en – 490 avant J.C. Celui-ci trouva la mort après avoir parcouru la distance séparant Marathon à Athènes en courant.

Le premier marathon moderne aura lieu lors des premiers Jeux Olympiques d’Athènes en 1896. Il est d’ailleurs remporté par un local, le Grec Spyridon Louis en un peu moins de 3 heures.

Tous les coureurs de fond veulent performer sur un marathon. Pour cela, ils cherchent à développer des qualités d’endurance importantes. S’ajoute à cette base indispensable, la vitesse et la résistance. La préparation physique générale est primordiale pour ne pas perdre la fluidité et la décontraction nécessaire à ce type d’effort intense et long.

  • Record du monde femme : Paula Radcliffe (Angleterre) à Londres en 2 h 15 min et 25 sec.
  • Record du monde homme : Patrick Makau (Kenya) à Berlin en 2 h 03 min et 38 sec.

Les 100 km : Avec cette épreuve, nous rentrons dans la « folie » du coureur : Courir 100 kilomètres ! Au-delà des qualités physiques indéniables que possèdent ces coureurs, ils ont développé des qualités psychologiques et mentales hors du commun. C’est l’envie de se dépasser, de résister à la douleur qui guide ces athlètes hors normes et un peu fous.

  • Record du monde femme : Tomoe Abe (Japon) à Yubetsu en 6 h 33 min et 11 sec.
  • Record du monde homme : Takahiro Sunada à Tokoro en 6 h 13 min et 33 sec.

 

Les trails :

Qu’est-ce que le trail ?

Le trail est une course dont le parcours est composé d’au moins 80% de chemin, de sentiers, de simples traces. Une course qui se déroule en pleine nature.

Dans le trail, le temps s’arrête, il n’est plus l’objectif numéro 1 du coureur. Le traileur veut découvrir un environnement, découvrir d’autres valeurs, relever un défi, développer d’autres qualités, appréhender la nature librement.

Le trail court : Distance inférieure à 40 km environ. Parmi les trails courts les plus réputés, vous trouverez les épreuves du Trail Tour national coordonné par la Fédération française de Trail.

Le trail long : Distance comprise entre 40 et 80 kmn avec de forts dénivelés.

L’ultra trail : Plus de 80 km avec des dénivelés très importants. Le plus célèbre des ultras reste l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB) au départ de Chamonix qui propose aux coureurs un parcours de 166 km et 9500 m de D+. N’oublions pas la diagonale des fous qui se déroule sur l’Ile de la Réunion et qui offre aux traileurs un parcours magique de 162 km et 9600 m de D+.